Catégories
Global Local

Milipol 2021 : Bienvenue à l’avant-première des nouveaux outils sécuritaires !

Le salon Milipol (mili comme « militaires » et pol comme « policiers ») s’est tenu du 19 au 22 octobre 2021 au Parc des Expositions de Villepinte, en Seine-Saint-Denis. C’est une grosse foire où se retrouve le gratin mondial des entreprises de surveillance, d’armements et de répression (parmi lesquelles l’entreprise Thales, très active sur la reconnaissance faciale), pour exposer leurs produits auprès de clients venus d’horizons public et privé.

Parmi ces client on trouve : « des entreprises à la tête de sites sensibles comme des centrales nucléaires ; des forces de police (sur le terrain, scientifique) et de protection civile (pompiers, démineurs, secouristes…), la gendarmerie nationale, douanes, aéroports, des agences gouvernementales (FBI, Home Office…), les ministères de l’Intérieur et de la Défense car certains équipements ont des applications mixtes, civiles et militaires. » (1).

Cette année les journalistes de Street presse se sont rendus sur place et ont fait un retour sur les technologies « les plus flippantes » qu’ils ont vues dans ce salon. On vous invite à lire leur article.

Ci-dessous, on analyse tout ça.

Catégories
Local

Loire : une zone blanche menacée, soutien aux EHS en danger !

Ce vendredi 24 septembre s’est tenue une Instance Départementale de Concertation (1) convoquée par la Préfète de la Loire à la demande des maires de Sail/Couzan et de Saint-George-en-Couzan. Cette IDC devait statuer sur l’implantation d’une antenne 5G prévue pour couvrir un hameau où sont réfugiées des personnes électrohypersensibles (EHS) depuis plusieurs années.

Un rassemblement s’est tenu au même moment devant la préfecture pour soutenir les membres du Collectif Sail-Santé-Environnement (CSSE), reçus à la Préfecture afin de défendre les EHS menacés par le projet d’implantation. Des membres du collectif Halte au contrôle numérique du collectif Stop Linky 5G Loire était présents sur place.

Catégories
Global Local

Mis partout, la démocratie en prend un coup !

Le député de la Loire, Jean-Michel Mis, a rendu le 9 septembre au premier ministre un rapport sur « un usage responsable et acceptable par la société des technologies de sécurité », en vue de l’organisation de la coupe du monde de rugby en 2023, et des Jeux olympiques de 2024 à Paris. Il y vante notamment l’emploi de la reconnaissance faciale en temps réel comme lors du carnaval de Nice … et comme en Chine.

Par ailleurs, il vient d’être désigné comme rapporteur pour l’examen de la loi sur « la responsabilité pénale et la sécurité intérieure », texte fourre-toi ultra sécuritaire qui vise entre autres joyeusetés à légaliser l’usage des drones par la police.

Catégories
Local

Gare au retour de Serenicity

Fin octobre 2019, la mairie annonce qu’elle « ne mènera pas l’expérimentation des capteurs sonores envisagée au printemps dernier » dans les rues des quartiers Tarentaize-Beaubrun. Une victoire dont on s’est bien sûr félicités. Pourtant, le projet n’est pas arrêté. Cette mise en sommeil résulte de l’absence de cadre législatif le permettant. Or le gouvernement planche sur un projet de loi en la matière et les espoirs que la Commission européenne mettraient le holà aux expérimentations de reconnaissance faciale et autres ont été douchés la semaine dernière [1]. Il est donc plus qu’important de rester vigilant.e.s sur cette question… Retour sur le projet initial de Serenicity avec un article de Couac paru à l’automne 2019.

Catégories
Local

Contre l’atelier Google à Sainté

Google va ouvrir à Saint-Étienne, sans doute au moment de l’inauguration de la biennale du design le 21 mars, son second atelier numérique en France (après Rennes au printemps 2018, et avant Montpellier et Nancy). Nous ne voyons pas l’arrivée de Google comme une bonne nouvelle car elle pourrait remettre en cause le déploiement d’une politique du numérique qui garantit les droits des usagers et leurs libertés.