On achève bien les enfants : écrans et barbarie numérique

De nombreux livres et débats prennent désormais en compte les dégâts causés aux enfants par le numérique, tant en amont (par l'exploitation du travail des enfants dans les mines [1]) que pour leur santé au sens très large : effets des ondes (le cerveau d'un enfant est bien moins protégé face aux rayonnements), des écrans pour l'attention [2] et le développement cérébral (langage, addictions, troubles relationnels...).

La librairie Lune & l'autre, 19 rue Pierre Bérard à Saint-Etienne, organise ce mercredi 28 septembre à 19 h un débat avec Fabien Lebrun autour de son livre "On achève bien les enfants : écrans et barbarie numérique".

S’appuyant sur les travaux de Michel Desmurget et de Manfred Spitzer, Fabien Lebrun développe une critique radicale de l’industrie numérique, de ses conséquences sociales, environnementales, médicales, psychologiques. Une critique inédite des écrans de façon systémique et transdisciplinaire, de leur consommation à leur production par les enfants eux-mêmes notamment en Afrique.

Présentation du livre par la librairie :

Maintenant que certains dangers des écrans pour les enfants sont connus, d’autres restent encore à exposer. Aussi est-il nécessaire d’élargir la critique de la consommation à une critique de la production pour saisir la destruction totale et inouïe des enfants par les écrans. Des enfants surexposés des pays riches aux enfants exploités et massacrés du reste du monde (spécialement au Congo) [1], le désastre environnemental et humain est effarant, dont les GAFA et consorts ont une lourde responsabilité. Il est urgent de refuser collectivement les écrans du capitalisme afin de préserver l’enfance et les enfants.

Autres débats en cours :

Au niveau national, les Stop Linky 5G sont engagés dans une réflexion sur le sujet, soulignant que "l’envahissement du numérique dans notre environnement dessine une modification de nos modes de vie et de nos sociétés à marche forcée, en dehors de toute consultation, délibération, et à
fortiori de décisions citoyennes.
"

Des textes ont été produits dans ce cadre

Un débat national sera organisé sur le sujet en visio conférence le lundi 10 octobre 2022 à 20 h

(nous contacter si vous êtes intéressé.e)

[1] A propos des massacres liés à l’extraction du cobalt nécessaire à nos gadgets électroniques, Denis Mukwege (Prix Nobel de la Paix 2018 pour son engagement contre les mutilations génitales pratiquées contre les femmes en RDC) a déclaré : “chaque fois que nous recevons un coup de fil, un enfant est violé au Kivu”. Son but, interpeller l’opinion occidentale sur son aveuglement quant aux conséquences de sa dépendance aux écrans.

[2] Le site "Lève les yeux" a consacré des assises à ce problème de l'attention chez les enfants