Non à la surveillance globale, Non aux JO

Et le pouvoir en rajoute une couche avec une loi "sûreté dans les transports" qui permet encore plus d’analyse des images vidéo et étend l’expérimentation jusqu’en 2027 !

Laurent Wauquiez avait déjà passé une convention avec la SNCF et le préfet de région en juin 2023 pour équiper 129 gares (sur les quelques 350 que compte la région) et tous les TER d'Auvergne-Rhône-Alpes en caméras. Il y a ajouté 750 cars scolaires et inter-urbains puis, par un vote au conseil régional le 21 mars 2024, il incorpore à ce dispositif 285 lycées.

Il profite de la loi JO 2024 pour connecter le tout à des outils d’analyse par IA (VSA). Mais il veut aussi utiliser, à titre expérimental pour deux ans (jusqu’en mars 2026) des "logiciels de reconnaissance faciale" aux abords des lycées pour pouvoir identifier des personnes "suivies pour radicalisation terroriste", mesure illégale dans le cadre actuel.

Collectifs et organisations signataires :